• Le manuscrit de Nicolas T…

     

    N.T.jpg

     

    Je vis un jour chez un bouquiniste, posé dans un coin, un petit livre broché dont le titre m’attira : « Paradoxes et autres pensées délectables ». Je cherchai le nom de l’auteur, inscrit en haut de la page : Nicolas T…

     

    Ce nom (rare) me transporta immédiatement bien des années en arrière dans une cour d’école à la campagne, où un petit garçon Russe, immobile et mutique, nous observait de loin sans participer à nos jeux.

    Son nom et son origine aussi bien que son attitude me fascinaient et, comme je le pense, contribuèrent fortement à me faire aimer par la suite tout ce qui était Russe !

    Toujours est-il que je revins chez moi avec le manuscrit, et pleine de curiosité, le lus d’une traite. C’était une œuvre très personnelle, écrite sous la forme d’un monologue intérieur dense et intelligent, et en même temps d’une grande douceur.

    Je trouvai dans le livre des détails qui me confirmèrent que l’auteur Nicolas T…et le fascinant petit garçon, étaient très probablement la même personne. Et à partir de ce moment-là, je n’eus plus qu’une pensée en tête : retrouver Nicolas.

    J’entamai alors avec enthousiasme des recherches sur internet qui me dirigèrent vers l’éditeur de Nicolas T… ainsi que vers quelques articles de presse plutôt anciens.

    L’un d’eux m’apprit que « l’écrivain Nicolas T… venait de décéder d’un arrêt cardiaque à l’âge de 34 ans ».

    La nouvelle me stupéfia puis m’attrista profondément. En effet, je venais de retrouver avec joie la trace de quelqu’un qui avait joué sans le savoir un rôle important dans ma vie, et apprenais presque simultanément son décès prématuré !

    Ou plus exactement, tout un pan de mon existence venait de renaître dans mon cerveau, juste avant d’en être expulsé avec brutalité.

     

    Ce fut une expérience intense, à la fois enrichissante et frustrante. Et depuis, j’ai relu plusieurs fois le manuscrit de Nicolas T… avec l’étrange sentiment que ce dernier est toujours vivant, et qu’il m’observe paisiblement de loin, immobile et mutique…

     

     

      Voici un lien vers le récit d'une autre étrange expérience: Rencontre improbable

    « Le chemin pavé...Derrière le rideau… »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Janvier 2012 à 18:03
    laplume02

    Petit bonjour

    J'ai vu voter article sur une communauté et les premiers mots m'ont donnés envie de lire la suite..

    Alors me voici..

    Bonne soirée et merci pour ce partage

    2
    Mercredi 4 Janvier 2012 à 19:31
    Senta

    Merci pour votre visite et à bientôt!

    3
    Dimanche 8 Janvier 2012 à 16:24
    Azacamopol pour la P

    Merci pour ce très beau texte, très émouvant.

     

    Je venais te remercier pour ta participation à notre jeu du mois.

    Je viens de la publier sur le blog de la communauté.

    http://azacamopol.over-blog.com/article-derriere-le-rideau-de-senta-96593009.html

    4
    Dimanche 8 Janvier 2012 à 16:49
    m'annette

    Les gens qui meurent jeunes nous laissent orphelins, mais ils nous laissent d'eux une trace perpétuellement jeune...

    Félicitations pour ton interprétation de la fabrique d'écriture!

    5
    Dimanche 8 Janvier 2012 à 19:37
    Senta

    Merci m'annette et très bonne soirée

    6
    Dimanche 8 Janvier 2012 à 19:43
    Senta

    Je te remercie. Participer à ces jeux d'écriture, est un réel plaisir pour moi . Bravo pour le dynamisme d'Azacamopol! Bonne soirée,  Senta

    7
    Dimanche 8 Janvier 2012 à 21:23
    plum

    Petit coucou en passant..

    Bonne soirée

    Plum

    8
    Dimanche 8 Janvier 2012 à 22:55
    Senta

    Très bonne soirée à toi aussi Plum, et à très bientôt sur ton blog.

    Senta

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :